Iris VR Quest

(c) Iris VR - 2019


Retrouvez aussi cet article sur Linkedin: ici

On le sait Facebook a fait un super boulot sur l’Oculus Quest, les performances générales du casque, le tracking « Insight » et l’ergonomie sont vraiment incroyables. Cependant le Quest reste un casque VR autonome avec des capacités limitées par un processeur mobile Snapdragon 835. Aussi quand Iris VR a annoncé la disponibilité de Prospect sur ce casque j’étais un peu dubitatif, sachant que même sur PC l’immersion en VR dans des scènes 3D reste compliquée pour certains logiciels, on pouvait donc douter d’une implémentation réussie sur mobile. Comme toujours lorsque je doute : je tente et j’analyse, aussi voici le résultat de mes tests.

Note : pour ceux qui ne le connaissent pas Prospect est l’un des meilleurs logiciels d’immersion VR pour scènes 3D. Il est capable de vous immerger dans une scène 3D en quelques secondes et supporte de nombreux formats de fichiers tels que 3DSMax, Revit, Rhino ou SketchUp par exemple.

Le protocole


J’ai utilisé pour ce test des fichiers SketchUp et afin d’évaluer au mieux les possibilités, je suis parti de différentes scènes 3D en ma possession ou trouvées sur la marketplace de SketchUp (3D Warehouse). Le protocole utilisé est très simple, en plus de tester les possibilités intrinsèques au logiciel (est-ce que tous les outils sont disponibles ?), j’ai ouvert chaque scène et validé que je pouvais librement m’y déplacer et qu’aucune ne comportait d’erreur.

Voici le détail des scènes utilisées : Scènes 3D
Comme vous pouvez le constater la diversité des scènes m’a permis de tester différentes situations telles que des meubles très détaillés, ou le déplacement dans une ville à taille réelle, en passant par des boutiques et maisons complètes (plus ou moins détaillées). La taille des fichiers, ainsi que le nombre de vertex/faces sont aussi très variés.

Alors, est-ce que cela fonctionne ?


La réponse courte est oui ! J’avoue que je suis impressionné par le travail réalisé par Iris VR pour cette version Quest, qui ne détonne pas par rapport à la version « PC ».

Tout d’abord, les fonctionnalités disponibles sont identiques à la version PC : mesures, callout, dessins, capture d’écran, … Tout y est, y compris le mode à plusieurs utilisateurs !

Ensuite tous les fichiers utilisés se sont affichés correctement y compris des « gros » fichiers de plusieurs centaines de méga-octets. Seul deux des fichiers ont posé problème lors de leur première ouverture, le premier a fait planter Iris VR, le second a carrément fait planter le runtime de l’Oculus Quest (avec obligation de redémarrer le casque donc). Cependant dans les deux cas à la deuxième ouverture la scène s’est correctement affichée avec tous les assets.

On ne peut que saluer la prouesse d’Iris VR car certains de ces fichiers ne se sont même pas affichés sur d’autres solutions VR PC, parfois même sur des logiciels 10 fois plus cher que Prospect. Un bon point donc pour Iris VR qui reste pour le moment ma solution VR pour SketchUp de prédilection.

Existe-t-il des différences ?


Je n’ai vu aucune différence dans l’utilisation de Prospect une fois la scène chargée, la seule grande différence viens de l’installation du logiciel et du transfert des fichiers. En effet Prospect pour Quest n’est pas une application que l’on peut trouver directement sur le store Oculus, il faut y être invité(e) par Iris VR. Cependant l’installation reste très simple, et rapide.

Une fois l’application installée, le transfert se fait tout aussi simplement, depuis le PC on ajoute un fichier à la bibliothèque, et depuis le casque on peut récupérer ce fichier après quelques secondes (une synchronisation continue est opérée en arrière-plan). Les fichiers sont donc stockés sur un stockage en ligne hébergé par Iris VR ce qui est une différence majeure avec la version PC mais qui simplifie amplement la visualisation de vos scènes. A noter qu’une fois la scène téléchargée sur le casque, elle est disponible localement et aucune connexion à internet n’est nécessaire pour la visualiser.

Conclusion


Bien que dubitatif de primes abord, je dois dire que je suis convaincu par l’utilisation d’Iris VR prospect sur Oculus Quest, qui constitue selon moi la solution de visualisation VR la plus alléchante pour SketchUp. Alliant la mobilité et la simplicité de l’Oculus Quest, aux performances de Prospect, ce duo est certainement le meilleur ami des architecte et designers souhaitant présenter leur travail à des clients, ou avoir une solution de bureau simple à mettre en œuvre (plus simple qu’un casque pour PC, et compatible avec un Mac 😉).

Bien-sûr tout n’est pas rose et l’Oculus Quest reste un appareil mobile avec des performances plus limitées qu’un PC, il est donc possible que les plus grosses scènes ne fonctionnent pas. Cependant dans mon cas tous les fichiers utilisés pour mes tests (qui sont pour certaines de vrais fichiers de travail) ont fonctionné. Cerise sur le gâteau ? Si vous possédez la licence PC de Prospect, il n’y a pas de surcoût pour utiliser la version Quest, aussi vous n’aurez que le coût du casque à acheter qui reste l’un des moins cher du marché, « une solution du tonnerre qu’on vous dit ! »

Si vous n’êtes pas encore convaincu(e) et que vous souhaitez des conseils, vous pouvez me contacter : edgar@nftinside.com. Je précise que je ne travaille pas pour IrisVR et que je ne suis pas revendeur de la solution, mon seul intérêt est de conseiller mes clients au mieux.