Retrouvez aussi cet article sur LinkedIn

Le CES 2018 s’est terminé il y a quasiment deux semaines et j’ai enfin pris le temps de rédiger cet article sur les 3 produits VR qui m’ont le plus tapé dans l’œil. Le CES c’est toujours l’occasion de découvrir des choses inédites, plus ou moins farfelues, et parfois inutiles. Cependant cette année, il n’y a pas eu d’annonce fracassante pour la VR, 2018 étant annoncée comme une année de transition pour le domaine, ce CES en est donc l’image (logique me direz-vous…). Pas d’annonce fracassante donc, mais une multitude de nouveautés et d’acteurs, signe que le marché amorce sa maturité.

Bien évidemment, il y avait des milliers des produits de toutes sortes éparpillés un peu partout dans Las Vegas ; dénicher les perles rares n’était donc pas une mission simple (enfin c’était pas le bagne non plus :p). Par ma part, j’ai préféré me placer dans une orientation business, d’une part car c’est pour cela que j’étais au CES, et d’autre part car le côté gadget grand public a été largement traité par beaucoup d’autres. Voici donc ci-dessous les 3 appareils VR qui ont retenu mon attention au CES.

Bellus3D – Face Camera Pro (http://www.bellus3d.com/)


Il s’agit d’un scanneur de visage haute définition en 3D. C’est mon coup de cœur du salon, je suis resté scotché par la qualité du modèle obtenu en seulement quelques secondes. L’usage est simple et rapide, mais le prix reste trop élevé à mon goût ($499). C’est un produit clairement orienté pour les professionnels qui pourront par exemple fournir à des particuliers un service de scan de visage pour un coût modique. Comme visible sur la composition ci-dessous, le modèle obtenu est vraiment bon : Bellus 3D

Le format de sortie est de l’OBJ avec des textures JPG haute définition à côté. Pour un usage particulier il est probable que des convertisseurs vers des applications courantes voient le jour. Pour les pros, un peu de retouche dans un logiciel 3D sera sûrement nécessaire pour simplifier un peu le modèle 3D mais c’est un bon début. Cerise sur le gâteau, lors de mon test le scanneur était piloté par un téléphone Android et le visionnage du modèle 3D résultant aussi. C’est un bon signe pour des usages mobiles.

A noter qu'à peine sorti, ce produit doit déjà faire face à une concurrence rude, notamment de la part d’Intel qui vient d’annoncer récemment la mise à disposition de Caméra 3D à bas prix : http://www.01net.com/actualites/intel-donne-a-n-importe-quel-pc-ou-robot-la-capacite-de-voir-comme-un-humain-1353560.html

Espérons donc que la petite société Bellus3D réussisse à imposer son produit face à des mastodontes du secteur (histoire de fronde et de pierre, tout ça, tout ça, …).

Contact CI Maestro (https://contactci.co/)


Ce gant VR a fait beaucoup parler de lui, et pour cause, il semble vraiment très prometteur. Je n’ai malheureusement pas pu le tester sur le CES. J’avoue un peu piteusement que je n’ai pas trouvé le stand (ou la suite) pour le tester :/

Pour ceux qui n’auraient pas suivi, le Maestro permet de simuler le retour de force et le touché en VR et ainsi tromper le cerveau qui « sent » vraiment un objet là où il n’y a que du vide. Ce gant n’est pas le seul sur ce secteur, on y trouve également le HaptX (https://haptx.com/) ou le Sense Glove (https://senseglove.com/). Cependant le Maestro a l’avantage d’être beaucoup moins imposant grâce à l’utilisation de « muscles » électroniques, véritable innovation du produit. Contrairement aux deux autres produits, le Maestro n’est pour le moment qu’un prototype, mais il préfigure ce que seront certainement les gants VR d’ici quelques années. CI Maestro

On peut facilement imaginer utiliser ces gants pour créer en VR aussi librement que dans la réalité. Bien évidemment, cela sera fortement dépendant de la précision et de la latence des capteurs mais nul doute qu’ils s’amélioreront avec le temps. Aussi sûrement que les casques VR se démocratisent aujourd’hui, les gants seront je pense la deuxième grande étape de la VR. En effet ils seront plus simples à vendre qu’un tapis de course statique et plus facile à enfiler qu’une combinaison intégrale. J’ai donc hâte de pouvoir mettre les mains sur (ou plutôt dans) l’un de ces joujoux :)

TP Cast Plus


L’annonce n’a rien d’extraordinaire, mais elle constitue pour moi une avancée importante dans l’utilisation de la VR Pro. La société TP Cast a annoncé une version « Plus » de son fameux dispositif sans fil pour casque de VR (HTC Vive pour le moment, Oculus Rift bientôt). Cette version « Plus » apporte le support de 4 utilisateurs sur une même zone de 5 mètres de côté. Cela n’a l’air de rien, mais c’est une avancée importante pour tous les professionnels qui souhaitaient avoir des expériences immersives à plusieurs dans une même pièce. Finis les câbles qui s’emmêlent et les bras articulés accrochés au plafond. TP Cast Plus

Ce modèle devrait arriver en Février en Europe (en principe) à un prix environ 25 % plus cher que la version actuelle. Comme on peut le voir sur la photo ci-dessus, afin d’équilibrer le casque, la batterie a été placée non plus à la taille mais directement à l’arrière du bandeau. Personnellement cela ne m’a pas gêné, mais d’autres personnes ont trouvé le dispositif trop lourd… Le responsable commercial Europe de TP Cast nous a indiqué que le casque sortirait d’abord dans une version avec la batterie toujours à la taille, un bon point donc pour ce produit qui reste un must pour toute personne souhaitant vraiment travailler en VR.

A noter que TP Cast va également vendre une station de recharge pour les batteries, ce qui permettra d’avoir toujours une batterie de rechange à portée de main. Là également, on voit clairement l’orientation « pro » de ce produit qui cherche non pas à séduire les utilisateurs occasionnels mais ceux qui font une utilisation intensive du TP Cast.

Mention spéciales


Je ne pouvais pas parler de la VR sans mentionner de casques. Je sais que beaucoup d’autres ont flashé sur le Mirage de Lenovo ou divers casques VR autonomes, mais je trouve pour ma part que pour les professionnels ils ne sont pas encore assez intéressants. Ils sont en effet trop limités graphiquement, même si leur côté mobile est très appréciable. A n’en pas douter ils sont l’avenir du secteur, mais pour le moment un casque « traditionnel » est toujours le meilleur choix (à mon avis). En dehors de ces casques autonomes, Le CES a aussi permis l’annonce de casque VR « branchés » (oui il y a un jeu de mots), qui sans être des révolutions n’en sont pas moins des évolutions attendues et appréciables (ou même majeure dans le cas du PiMax).

HTC Vive Pro


Il était attendu depuis l’annonce début Janvier par HTC de ses bonnes résolutions pour l’année 2018. Le HTC Vive Pro qui comme son nom l’indique se veut orienté « professionnels » a tout d’un futur best-seller. Sa résolution améliorée (3K), son nouveau design plus équilibré, et son poids allégé sont des atouts de taille. Ajoutez à ceci le support des futures bases de trackings Lighthouse 2.0 ainsi que probablement les futurs Knuckles et vous êtes tout bon J. Bien-sûr rien d’exceptionnel ni avant-gardiste (comme le fût la V1), mais une évolution très appréciable pour maintenir HTC en tête des casques VR pour les Pros. HTC Vive Pro

Son seul défaut (pour le moment) ? On ne connaît ni son prix, ni sa date de disponibilité (mais dans l’année 2018 tout de même). Comme pour le gant VR Maestro, je n’ai pas pu tester ce casque (il était présenté dans une suite privée), mais les retours sont plutôt bons. Je reste cependant sceptique sur l’apport réel de la 3K par rapport à la 2K mais cela semble faire une différence (pour ceux qui ont pu tester). J’attends donc avec impatience de pouvoir mettre la main sur un exemplaire (qui a dit Laval Virtual ? ;).

A noter que HTC a également annoncé un système sans-fil pour ce casque disponible en fin d’année, basé sur le WiGig (comme le TPCast) ce système à l’avantage d’être full WiGig (donc moins soumis aux interférences), le TPCast étant pour sa part WiGig dans le transfert PC vers Casque, mais 5G dans le transfert Casque vers PC. A tester donc dès sa sortie (annoncée en fin d’année). Espérons qu’il permette à plusieurs personnes d’évoluer dans la même zone comme le TP Cast Plus (oui on a le droit de rêver ;).

PiMax 8K


En tant que « baker » lors de la campagne Kickstarter, j’étais très heureux de pouvoir enfin tester le PiMax 8K afin de voir si cette résolution démentielle apporte vraiment quelque chose. Je peux dire que je n’ai pas été déçu. Premier constat, le casque est incroyablement léger pour sa taille, plus léger qu’un Oculus Rift il me semble, et bien plus léger qu’un HTC Vive v1. Cela a déjà été dit maintes fois, mais l’effet est vraiment incroyable. Le principal reproche qui était fait à son prédécesseur (le PiMax 4K) était un effet de flou sur le bord très marqué et une latence empêchant les mouvements rapides et les actions rapides. Ce que je peux en dire c’est que l’effet de flou n’est pas très visible (moins par exemple que sur mon HP 1000 Mixed Reality), et je n’ai pas constaté de latence en bougeant la tête (mais je ne suis pas un acharné des mouvements rapides). Pimax

La démo utilisée était « Theblu Ep.2 : Reef Migration », l’action y est donc relativement limitée mais je n’ai pas constaté de saccade. Pour moi c’est donc pour le moment un très bon casque à venir, mais je vous en dirais plus lorsque j’aurais reçu mon exemplaire.

A noter que le design est controversé, certain le trouve très moche, d’autres plutôt sympa. Pour ma part, je trouve le design relativement sobre, il n’a rien d’exceptionnel, mais ce n’est pas non plus un ovni « ultra gamer » comme les accessoires ROG ou Razer. Le casque est imposant mais c’est inhérent à l’utilisation de deux grands écrans (comme le StarVR).

Conclusion


Cette édition 2018 du CES était comme à son habitude riche en nouveautés et en annonces, pas de révolution majeure cette année, mais un secteur de la VR bien en forme avec de nombreux appareils qui investissent le marché signe que les industriels y croient. Reste aux créateurs de contenu à faire le pas, ce qui semble être le cas actuellement. Donc plus qu’une année de transition, je dirais que 2018 devrait être l’année de la confirmation pour la VR. Pour ma part, je suis vraiment content d’avoir pu participer à cette édition 2018 du CES, il faut dire que c’est un évènement que tout geek rêve de faire au moins une fois dans sa vie (avec l’E3 peut-être, un sponsor peut-être ? :p)