Retrouvez aussi cet article sur Linkedin: ici.

Comme le dit si bien l’adage : chose promise, chose due, voici donc mes retours sur le kit sans-fil de HTC pour les casques HTC Vive et Vive Pro. Ceux qui suivent mes articles savent que je suis un fervent adorateur des solutions sans-fil pour la VR, aussi lorsque j’ai reçu mon HTC Vive PRO grande était ma frustration, car de système sans-fil point n’était disponible (Yoda inside !). Cette infâme injustice est maintenance réparée et grâce à HTC je peux enfin retrouver la joie de me mouvoir librement en VR.

Il va sans dire que je recommande fortement toute solution de système sans-fil VR, aussi il m’a paru plus pertinent de comparer deux solutions existantes plutôt que de faire une restitution basique des possibilités du système HTC. Cet article, comparera donc les deux seules solutions disponibles actuellement : TP Cast et HTC Wireless Adapter (abrévié en HWA par la suite).

Préambule (et autres disclaimers)


La comparaison ci-dessous est une appréciation personnelle, je ne suis pas journaliste et je n’ai pas fait ces tests en suivant une méthodologie très rigoureuse, par contre en lisant cet article vous aurez les retours d’une personne qui dispose des deux technologies, et qui les a utilisé pour des cas d’usages réels (en AEC principalement).

Présentation des solutions et des tests


A ma gauche dans le coin rouge : TP Cast, une solution sans-fil existante depuis plus d’un an et disponible pour HTC Vive (V1 uniquement) et Oculus Rift. Cette solution existe aussi en version business qui permet à 16 personnes d’interagir dans la même zone (par groupe de 4).

A ma droite dans le coin bleu : HTC Wireless Adapter, la solution officielle d’HTC pour le sans-fil, existante depuis moins d’un mois et disponible pour HTC Vive V1 et PRO. La solution ne permet pas les interactions à plusieurs dans la même zone, mais uniquement côte à côte (maximum 3 personnes d’après la doc).

Comme les solutions n’existent pas pour les mêmes plateformes les tests n’ont pas suivi les mêmes règles, mais pour faire simple, je dispose d’un TP Cast pour HTC V1 et du HWA pour Vive PRO. Je n’ai pas testé pour Oculus Rift (mais si une âme charitable dispose d’un TP Cast en trop pour ce casque, je suis preneur :p).

Première comparaison : les technologies


Dans un casque VR pour le sans-fil il existe deux flux à gérer, le flux vidéo provenant de la carte graphique de l’ordinateur et à destination du casque, et le flux USB provenant du casque et à destination du PC. Ce flux contient le positionnement du casque dans l’espace (inclinaison, distance aux bases…) ainsi que les données des manettes qui sont reliées au casque en Bluetooth.

Si pour le signal vidéo les deux systèmes reposent sur le WiGig (norme sans-fil à 60GHz), le retour utilise deux manières radicalement différentes. HTC a choisi la simplicité d’utilisation en utilisant un seul émetteur/récepteur qui communique avec le casque en WiGig bidirectionnel. Selon le fournisseur de la solution WiGig (rencontré au CES) cela évite les interférences avec d’autres réseaux. TPCast de son côté a choisi la facilité d’implémentation (accélérant ainsi sa mise sur le marché) et repose sur un routeur 5G annexe pour récupérer le flux USB.

A l’utilisation je n’ai pas trouvé de différence notable. La 5G étant peu déployée dans nos contrées, pas d’interférence pour le moment, peut-être cela se ressentira dans le future mais avant que la 5G soit un problème, je pense que ces systèmes sans-fil seront relégués au placard…

Deuxième comparaison : l’installation


Du fait des modes d’implémentation choisis, l’installation des deux solutions est assez dissemblable. Je vais distinguer l’installation côté casque et côté PC (où se situent les différences majeures).

Côte casque, l’installation est relativement commune, détacher le câble de liaison existant, placer le récepteur/émetteur sur la sangle du dessus, et rebrancher le tout avec les nouveaux câbles fournis. Brancher ensuite le câble d’alimentation à la batterie que vous mettrez soit dans votre poche (système HTC, batterie assez petite), soit à la ceinture dans un étui fourni (système TPCast avec une batterie plus volumineuse). A noter que pour le HTC Vive PRO vous devrez acheter un kit complémentaire (80 € tout de même) qui vous apporte le câble spécifique du PRO, ainsi qu’un coussin de protection pour la tête (important, lire la section utilisation pour comprendre).

J’ai trouvé l’installation du système TPCast sur le casque plus simple, car les illustrations de la part d’HTC ne sont pas toujours claires, mais dans l’ensemble rien de bien méchant. A noter que retirer le câble existant du HTC Vive PRO n’a pas été simple, cela n’a rien à voir avec l’une ou l’autre des deux solutions mais c’est à noter.

Côté PC, les choses sont différentes. HTC a misé sur une carte PCI Express 1X reliée à un unique émetteur. Alors que TP Cast utilise différents composants extérieurs à installer. La simplicité de mise en œuvre est donc fonction de votre appétence à ouvrir votre machine pour y loger une carte PCI Express. Je vais détailler les deux installations ci-dessous. A noter au passage que la solution HTC est donc incompatible avec les PC Portables…

Pour le système HTC, il faut donc ouvrir votre tour PC, et y trouver un logement PCI Express 1X ou 4X dispo pour y loger la carte. Dans mon cas, le logement 1X n’était pas compatible et après installation de la carte mon PC ne voulait plus démarrer. J’ai donc dû le placer sur un logement 4X déjà occupé, résultat : bye bye ma carte d’acquisition vidéo (snif !). Je précise que je dispose d’une carte mère Asus X299 Deluxe et que ce n’était donc pas une carte entrée de gamme, ce qui est d’autant plus frustrant… C’est un gros risque pour HTC car si la carte PCI Express rend la solution plus élégante par la suite (moins de câble à brancher), elle complexifie (un peu) l’installation et amène le risque d’incompatibilité. Une fois la carte installée et la machine redémarrée, le reste était vraiment du gâteau : plug du câble de l’émetteur (à poser sur votre écran en style webcam, ou à mettre en hauteur), installation du soft (j’y reviendrais) et zou me voilà en sans-fil. Je précise ici que le boîtier intermédiaire de connexion entre le casque et le PC (Linkbox) n’est plus nécessaire et doit être débranché sous peine d’interférence (tout le flux passe à présent par la carte PCI).

Pour le système TP Cast, de ce point de vue aucune ouverture de tour à prévoir (et donc un système compatible avec les ordinateurs portables). Par contre beaucoup plus de branchements à faire. Il y a d’abord l’émetteur WiGig à placer nécessairement en hauteur (TPCast recommande de le placer à côté d’une de vos bases de localisation). Cet émetteur est relié via un câble au boîtier de connexion Linkbox du HTC Vive. Il doit également être alimenté électriquement via ce même boitier, heureusement le câble est fourni par TP Cast. Il faut ensuite installer le routeur sans-fil 5G qui permettra la récupération du signal du casque. Celui-ci doit être relié au PC via un câble Ethernet (fourni). Il faut donc qu’au moins une prise réseau soit disponible sur le PC (impossible de passer par un switch ou hub). Malgré tous les branchements, j’ai trouvé l’installation simple et les vidéos fournies par TP Cast sont bien faites. Là également, une fois les branchements effectués et le soft installé, on est basculé simplement en VR sans-fil. Génial !

Dernière comparaison : l’utilisation


A l’utilisation les technologies se valent pour moi, je n’ai détecté aucune interférence, aucun ralentissement quelconque, ni aucune perte de signal. C’est vraiment jouissif de pouvoir librement se déplacer sans encombre, et je ne peux encore une fois que recommander ces accessoires (top 1 sur ma liste d’accessoires indispensables pour la VR). Mention spéciale pour le système HWA qui est le seul compatible HTC Vive PRO et nécessite donc plus de puissance car plus de signal vidéo à traiter.

Pour entrer un peu plus dans le détail de l’utilisation, dans les deux solutions vous devrez exécuter une application qui permettra la communication sans-fil. Ici donc impossible de juste lancer son application principale, le casque ne serait alors pas détecté. Vous devez d’abord démarrer votre application TP Cast ou HTC Wireless et une fois le casque détecté, vous pouvez lancer votre application VR. A noter que l’application HTC Wireless en plus d’avoir un look plus sympa (c’est subjectif) se connecte beaucoup plus rapidement au casque, un plus non négligeable si vous utilisez beaucoup votre casque pour de courte séances.

Les deux systèmes sont assez légers et ne sont pas dérangeants sur la tête. La batterie plus volumineuse du TP Cast est bien évidemment plus lourde mais comme elle est attachée à la ceinture (fournie) ce n’est pas un problème. Concernant le HWA j’ai lu que pour la version non PRO du casque des brûlures de la tête ont été constatées pour les personnes dégarnies après une longue séance d’utilisation. En effet dans cette version le récepteur WiGig du casque est directement en contact avec le crâne et chauffe beaucoup à la longue. Heureusement le kit de la version PRO apporte un coussin protecteur qui évite ce risque car il se place entre la tête et le récepteur.

Aparté : seul bémol à valoir dans les deux cas, ces solutions ne sont pas compatibles avec les accessoires que vous pourriez avoir sur votre casque. Dans mon cas, exit LeapMotion :’(. Evidemment cela aurait été trop compliqué et/ou risqué de le faire, mais c’est tout de même dommage.

Pseudo-comparaison : le packaging


Allez, juste pour le fun, voici une petite comparaison du packaging. Dans les deux cas c’est très bien. Le packaging HTC semble un peu plus fini de l’extérieur, mais TP Cast a un meilleur packaging interne (à mon goût). L’encombrement est un peu plus important pour TP Cast (forcément car il y a plus de composants externes), mais sans être franchement démesuré.

Conclusion :


Deux solutions abouties, chacune ayant choisie sa voie. Si vous avec un HTC Vive PRO la question ne se pose pas le HWA est l’unique solution et c’est un très bon produit. Si vous avez un HTC Vive et un portable, là aussi une seule solution possible TP Cast. De même que si vous avez un Oculus Rift 😉 Par contre si vous avez une tour et un HTC Vive V1 la question est plus compliquée. Le prix sera certainement un facteur (le HWA était moins cher que la solution TP Cast). Si vous êtes un professionnel et que vous souhaitez avoir plusieurs personnes dans la même zone je vous conseille vivement de vous rapprocher de TP Cast pour étudier leur solution Business ! En définitive, quel que soit votre configuration vous devriez trouver chaussure à votre pied (sauf pour HTC Vive Pro + portable) aussi n’hésitez pas, je peux vous garantir que vous le ne regretterez pas !