Bonjour à tous,

Cela fait quelques mois maintenant que je souhaite écrire ce post, le temps m'a manqué, mais aujourd'hui je me lance !

De mes pérégrinations dans le monde magique de SharePoint, j'ai pu au fil du temps établir 3 règles qui me semblent indispensables pour chaque personne travaillant sur cet outil. Il s'agit là bien évidemment d'un sentiment personnel lié à ma propre histoire avec ce produit, cependant j'ai expérimenté ces règles sur plusieurs types de profils lors de mes formations, coaching, etc... et je dois dire qu'elles se révèlent très souvent efficaces !

Ces règles sont valables pour tous profils : expert, consultant, architecte, développeur, administrateur, gestionnaire de sites, commercial, chef de projet, et même l'utilisateur occasionnel ! J'espère qu'elle pourront vous permettre de mieux appréhender cette plate-forme.

Les règles sont classées par ordre d'importance, les explications sont données en suivant :

  • Règle n°1 : Avec SharePoint, ne jamais présumer.
  • Règle n°2 : Avec SharePoint, Google (ou Bing) n'est pas toujours ton ami, ni la MSDN ni le Technet.
  • Règle n°3 : Avec SharePoint, se méfier de ses expériences passées

Voici à présent pour chaque règle, une explication plus détaillée de mon propos.

Règle n°1 : Avec SharePoint, ne jamais présumer

Lorsque l'on débute avec SharePoint, ou lorsque l'on aborde un sujet nouveau (il y en a toujours, même pour les experts), on est tenté de ce dire que telle ou telle action ou fonctionnalité doit agir comme ceci ou comme cela. De mon expérience la plupart des fois où j'ai raisonné ainsi mes présomptions se sont révélées fausses ou partiellement fausses. Je pourrais mettre en cause ma manière de raisonner ou mes capacités intellectuelles, mais d'autres ont eu le même résultat que moi, peut-être sommes-nous tous nuls, mais j'en doute :) Toute personne ayant déjà travaillé avec cet outil sait à quel point la logique utilisée dans SharePoint est... floue. Parfois cela est dû à l'organisation interne du produit et en creusant on comprend le pourquoi du problème en surface, parfois on se demande si le produit n'a tout simplement pas été codé avec les pieds... (Au moins en partie).

Règle n°2 : Avec SharePoint, Google (ou Bing) n'est pas toujours ton ami, ni la MSDN ni le Technet.

Internet est une révolution, personne ne le niera, c'est une mine d'or incroyable d'expériences échangées, de bugs remontés, d'explications et d'entraide. Cela a révolutionné notre manière de travailler. Ainsi aujourd'hui n'importe quel informaticien qui rencontre un problème et qui dispose d'Internet à proximité va faire une recherche sur Google (ou Bing) pour trouver une réponse ou au moins un peu d'aide. Sauf que dans le cas de SharePoint ce n'est pas forcément la meilleure idée. On trouve en effet beaucoup de bêtises à son sujet sur Internet, des informations fausses, des informations partielles où l'on a omis la partie problématique de la solution, des méthodes qui relèvent franchement de la bidouille et d'autres qui s'appuient sur des mauvaises pratiques... Même des sources d'information supposées "sûres" ne le sont pas, ainsi la MSDN et le Technet, bien qu'améliorés, ont encore des pages de documentation fausses, ou ambiguës. Il est par exemple possible de rencontrer des articles contradictoires où l'un préconise telle action alors que l'autre indique de ne surtout pas le faire. Ou bien encore, des articles dans lequel les tournures de phrases masquent une difficulté du produit (ex : quid de la sauvegarde à chaude de la base de configuration ?)

Règle n°3 : Avec SharePoint, se méfier de ses expériences passées

SharePoint est un outil complexe, parce que vaste, il couvre un nombre important de fonctionnalités et de cas d'usage. De cette richesse survient un soucis : la multiplicité des cas "similaires" mais pas identiques. Ainsi lorsque l'on réfléchis à un problème sur cet outil, il faut se méfier de ses expériences passées, car ce qui a fonctionné dans tel cas ne fonctionnera pas forcément dans tel autre. Par exemple des fonctions disponibles dans le site de publication, ne le sont pas dans le site d'équipe, pire les comportements diffèrent entre le site vide et le site d'équipe qui sont pourtant basés sur la même définition. De même ce qui fonctionnait en SharePoint 2007, n'est peut être plus valable en SharePoint 2010 ou seulement en partie. Ainsi quand vous développez, ce qui fonctionne sur un site racine peut ne pas fonctionner dans un sous-site, ou dans un site contenu sous un chemin managé. Avant de vous aventurez sur les chemins tortueux du chiffrage SharePoint gardez cela à l'esprit...

J'espère que ces règles pourront vous aider dans votre travail avec cette plate-forme. Il n'existe à mon sens qu'un moyen de pouvoir contourner les problèmes suggérés par ces règles : Tester, tester et retester. Cela peut paraître simpliste et "puriste" mais si vous vous aventurez à parler d'un sujet que vous ne connaissez pas dans SharePoint sans avoir ces règles à l'esprit, vous risque au mieux de vous planter, au pire de vous planter ET de passer pour un vaniteux incompétent ;)

Bon code à tous
Edgar