Bonjour à tous,

Cela fait pas mal de temps que je n'ai pas bloggué, mais comme beaucoup j'ai eu fort à faire. J'aurais pu blogger sur la SharePoint Conference 2009 de Las Vegas mais d'autres l'ont fait mieux que moi (Hi Renaud, Hi Nicolas !), non cette fois-ci si je prends ma plume (enfin mon clavier) c'est pour vous parler du SSD...

Je ne sais pas vous, mais moi les tests qui vous affichent des perfs en Mo/s ou sur des outils qui simulent des copies, des transferts, des utilisations de ci ou de ça, ça ne me parle pas beaucoup. Moi j'aime bien avoir du concret et savoir exactement comment cela fonctionne avec mes outils à moi (oui oui double possession). J'ai cherché des tests sur le SSD avec des machines virtuelles, mais je n'en ai pas trouvé, j'ai donc décidé de vous faire part de mes propres informations.

En conséquence, voici le match, que dis-je, le combat du siècle entre un disque USB2 Externe, un SSD interne et un SSD Externe ! (Bon OK c'est un peu théâtrale pour un test mais on se refait pas...)

Mais tout d'abord...


Késako le SSD ?

Geeks en tous genres, adeptes des actualités 3 ans avant tout le monde, passez votre chemin ! Pour les autres, le SSD (Solid Storage Disk) représente la nouvelle génération de disques durs, non plus avec des plateaux qui tournent mais avec de la mémoire style carte flash / clé usb (ce n'est pas tout à fait pareil quand même). L'avantage de ce type de disques est d'offrir des performances très élevées (250Mo/s en lecture et 90 Mo/s en écriture dixit la boite de mon disque), pas de pièces mobiles donc moins de risques de pannes, pas de bruit et une consommation énergétique en générale moindre. En contre partie ils sont pour le moment très chers : de 99 à 700 € suivant les capacités qui oscillent entre 32 Go (oui oui vous avez bien lu 32) et 256 Go pour les plus généreux. Mais c'est une technologie jeune et les capacités et prix iront en augmentant pour l'une et en descendant pour l'autre (espérons seulement que ce soit dans cet ordre :p).


Oui mais alors SSD ou pas SSD ?

Le gros souci avec le SSD en ce moment c'est de savoir si ça vaut le coup ou pas, si réellement on va le sentir passer mais qu'après on pourra fanfaronner avec des "perfs de ouf" ou alors si on passera pour le geek de service qui a dépensé une fortune pour acheter le dernier truc "hyper ultra super top moumoute over the top of the performances" mais qui en réalité tourne juste 10% plus vite que le reste...

Pour nous consultants, les performances c'est important (vous trouvez pas que ça fait pub pour mousse à raser ?). On passe notre temps à créer des machines virtuelles, à les détruire, à en recréer d'autres, à les copier d'un disque à l'autre en permanence. Il arrive même très souvent que l'on fasse tourner plus d'une machine virtuelle en même temps, et là c'est souvent le drame ! Un clic et on peut aller se chercher un café...

Alors quitte à passer pour le Geek de service je me suis acheté un nouveau portable avec SSD. Un Dell Latitude équipé d'un SSD de 64 Go. Ca fait pas beaucoup ! Je voulais jouer à celui qui à la plus grosse... capacité, mais il fallait attendre presque 2 mois pour un disque de 256 Go. J'ai donc opté pour ce disque de 64 Go, tout en jurant aux cieux et à qui voulait l'entendre (z'étaient pas nombreux d'ailleurs) qu'un jour quand je serais grand j'achèterai en plus un SSD Externe.

Et ce jour est arrivé ! Ce sont les larmes pleins de yeux (ou le contraire) que je suis arrivé à la caisse tout tremblant tenant le saint graal entre mes mains : un SSD Intel x25 de 160 Go ! Et pour l'habiller je me suis servi d'un boitier Akasa Intégral 2,5" en eSata, ben oui parce que mettre un SSD dans un boitier externe en USB2 ce n'est pas bien, cette interface étant limitée en terme de débit.

C'est donc après quelques minutes passées en caisse (Et nous pouvons tous remercier Guillaume sans qui je n'aurais pas ce disque : Merci Guillaume !), que je suis retourné tout fiévreux... à mon travail et que j'ai du attendre le soir pour tester la bête (pfff pas idée d'inventer le boulot...).

(Bon Ok il est bien sympa à nous raconter sa vie lui mais on s'en moque, nous ce qu'on veut c'est le test !!!)

OK ok, ça vient...


L'environnement de test

Les tests ont été réalisés sur mon portable DELL Latitude E6400 avec un T9600, 8Go de RAM et Windows Server 2008 R2. Les tests consistent en une copie de machines virtuelles Hyper-V (le VHD) de 20,1 Go entre les différents disques, puis une fois les fichiers copiés, je démarre les machines à tour de rôle depuis chaque disque et je calcule : le temps de démarrage, le temps d'ouverture de l'administration centrale de SharePoint, le temps d'ouverture de Visual Studio 2008, quelques opérations d'installations et de créations diverses, la mise en veille et la sortie de veille de la machine virtuelle et enfin l'extinction de la machine virtuelle.


Les disques testés

  • Un Lacie USB2 250 Go je suppose que le disque tourne en 5400 trs/min
  • SSD Interne Samsung 64 Go (fourni avec le portable)
  • SSD Externe Intel X-25 160 Go dans boitier Akasa Integral eSata

Les résultats de copies

Enfin voici les résultats, tout t'abord la copie :

Disque de départ Lacie USB2
Disque d'arrivé SSD Interne
Utilisation de la mémoire Monte de 1,30Go à 1,7Go puis au bout d'une minute se stabilise autour de 1,55Go
Utilisation du CPU Stable à 12-25% avec des pics à 30%
Temps de copie annoncé 10 Minutes
Temps de copie réel 11 Minutes 37 secondes
Taux de transfert 29,53 Mo/s

Disque de départ Lacie USB2
Disque d'arrivé SSD Externe
Utilisation de la mémoire Monte de 1,32Go à 1,65Go puis reste stable
Utilisation du CPU Stable à 12-25% avec des pics à 30%
Temps de copie annoncé 11 Minutes
Temps de copie réel 10 Minutes 34 secondes
Taux de transfert 32,46 Mo/s

Les performances semblent similaires sur les deux disques avec un léger avantage pour le SSD Externe, on peut noter une utilisation de la mémoire et CPU assez basse.

Disque de départ SSD Interne
Disque d'arrivé SSD Externe
Utilisation de la mémoire Monte de 1,29Go à 5,6Go !!! puis descend progressivement tout au long de la copie jusqu'à 1,96Go. Une fois la copie terminée la mémoire revient à 1,32Go
Utilisation du CPU Environ 35/50% pendant la montée en charge de la mémoire (environ 1minute) puis 12-25% avec des pics à 35/40%
Temps de copie annoncé 4 Minutes
Temps de copie réel 4 Minutes 08 secondes
Taux de transfert 82,99 Mo/s

Là les choses changent un peu, on voit déjà une utilisation de la mémoire beaucoup plus intensive, ce qui laisse supposer que sur une machine avec moins de mémoire la copie aurait peut-être été plus lente. L'utilisation du CPU est elle aussi en hausse avec des pics plus nombreux. Est-ce dû au SSD ou au port eSata ? Aucune idée. Enfin par contre le temp de copie est tout bonnement hallucinant ! Deux fois et demie moindre qu'avec l'USB2 ! Et encore on parlait d'une copie USB2 -> SSD, je n'ai pas fait le test en USB2 -> USB2 mais il y a fort à parier que le temps serait plus long. Lors d'un autre test de copie d'une VM de SSD à SSD je suis même monté à des taux annoncés sur la copie à 200Mo/s !


Les résultats pour les applications

Passons maintenant à l'utilisation des disques, vous trouverez ci-dessous un ensemble de graphiques permettant de se rendre compte des performances de chaque disque, les temps sont indiqués en secondes et les moins élevés sont meilleurs.

De premiers résultats encourageant ! Le démarrage de la machine virtuelle prend presque moitié moins de temps sur le SSD Externe. Cela dit la machine étant issue d'un Hyper-V de Windows Server 2008 et que mon portable étant en Windows Server 2008 R2 la machine nécessitait de réinstaller les services d'intégration et de lui ré-attribuer une adresse IP valide pour accélérer encore le démarrage (voir test plus bas).

Alors là la différence est tout bonnement hallucinante, il a fallut 4 fois moins de temps sur les SSD interne pour ouvrir l'administration centrale que sur le disque USB2 ! Le SSD externe apporte même encore un petit boost à ce résultat.


Là aussi le résultat est sans appel, l'impression de rapidité est vraiment très impressionante, et cela semble le cas avec toutes les ouvertures d'applications.


Ce test était juste pour valider que l'installation d'une application bénéficiait elle aussi de l'utilisation d'un disque SSD et le résultat est concluant...


Le démarrage de la même machine virtuelle une fois les services d'intégration installés et l'adresse IP correctement attribuée. Le résultat est un peu moins contrasté mais montre toujours une différence de performance importante en faveur du SSD


Afin de ne pas faire que des tests sur des ouvertures d'applications, je me suis lancé dans la création d'une application Web, activité qui ne devrait pas trop faire travailler le disque. Et même si l'on voit un gain de performance en faveur du SSD celui-ci est tout de même moins important qu'avec les activités faisant une grande utilisation du disque dur.


Là encore la création d'une collection de site ne fait pas trop travailler le disque dur, on voit donc logiquement une différence entre les disques qui est plus réduite.


Un résultat intéressant, car l'ouverture du site de haut niveau nécessite la compilation des différentes DLL et l'on voit logiquement un résultat en faveur des SSD (au coude à coude, si tant est qu'un disque dur ait un coude O_o).


La mise en veille de la machine virtuelle utilisant intensément le disque dur, on voit ici une nette avance des disques durs SSD par rapport à l'USB2. Cependant j'avoue que je pensais cette différence plus importante, une chose est sûre, lorsque l'on attend que la machine virtuelle se mette en veille cette différence de temps nous paraît colossale :). A noter que dans ce cas les machines virtuelles étaient intégralement contenues sur leur disque, c'est à dire que la mémoire virtuelle a été enregistrée sur le disque amovible. En général je laisse plutôt les fichiers de config et la mémoire virtuelle sur le disque interne et le VHD sur les disques externes, un autre test plus loin permet de voir le résultat avec cette configuration.


Là également la sortie de la veille pour la machine virtuelle utilise intensément le disque, on voit donc un gain jusqu'à x3 pour le SSD, ce qui confirme l'avance des SSD (ça en devient presque lassant :p)


Ceci est un résultat intéressant, il s'agit d'éteindre complètement le système virtuel en utilisant le bouton "démarrer" :). Et on se rend compte que la différence n'est pas énorme entre les disques et que le SSD interne s'en tire mieux que le SSD Externe, mystère mystère :)


Là aussi un résultat intéressant correspondant à une variante d'un test précédent, cette fois-ci les machines sont mises en veille mais avec leur fichier de config et mémoire virtuelle sur le disque dur interne (SSD) et on voit que la différence n'est pas énorme (normal c'est le SSD Interne qui fait tout le travail) mais surtout qu'elle est en faveur de l'USB2... Je n'ai pas testé le CPU pendant le processus mais lors des copies de disque à disque le CPU était plus sollicité pour un disque SSD, ceci expliquant peut-être cela...


Et avec HDTune ? (pour les amateurs de chiffres...)

Ci-dessous deux capture d'écran montrant les performances des disque SSD interne et externe testées avec HDTune

D'abord avec le SSD Interne (Samsung)

Et avec le SSD Externe (Intel)

On voit très clairement que le SSD Externe est plus stable dans le débit que l'interne (normal il y a moins d'applications qui font appel à ce disque), par contre les taux de transfert me paraissent très étonnants. Les disques SSD Intel étant en général plus rapides que les autres (et les tests sur les applications ayant montré que le SSD Externe était plus rapide), je pense que la méthode utilisée par HDTune pour le transfert de copie n'est pas optimisée... Toujours est-il que ça décoiffe quand même de telles performances :p


Et le boitier externe dans tout ça ? Kékivo ?

Le boitier externe est bien, très bien même mais comme il fallait que je lui trouve des défauts, voici en vrac ce que je peux dire de mal sur lui… (gniark gniark).

  • La led n'indique pas l'activité du disque, et comme celui-ci ne fait aucun bruit on ne sait pas si ça travail ou pas... (mais l'alimentation est bien indiquée par une led donc ça va)
  • les cables fournis sont assez longs (environ 50 cm), ce qui est appréciable lorsque l'on veut mettre le disque loin du portable, par contre si on pose le disque à côté de l'ordinateur on se retrouve avec un sacré plat de spaghetti !
  • le boitier est plus gros (long) qu'un USB2 classique (mais il peut contenir tous les types de disques 2,5")

Sinon à part ça il a un style du tonnerre et il est livré avec une petite sacoche en simili cuir trouée au bon endroit pour utiliser le boitier sans le sortir ! En plus la connectique fournie est très bien (cable eSata, USB2 données, USB double pour alimentation).


Alors ? SSD ou pas SSD ? (Bis)

Pour moi le choix est déjà fait puisque j'ai le SSD :) Mais si je devais vous donner un conseil se serait : si vous avez les moyens, foncez ! Le gain de performance et le confort induit par l'utilisation d'un SSD est plus qu'appréciable et vous donnera vraiment l'impression de travailler plus vite... Je ne conçois plus de m'en passer, mais reste qu'à 430 € le disque + le boitier externe ça fait un peu bobo au baba...


Sur ce, bon code à tous !